Avocats : 7 clés pour une communication efficace

Juil 1, 2019 | coach avocat

De bonnes compétences en communication sont essentielles pour une pratique réussie et enrichissante. Vous devez bien communiquer avec vos clients, vos associés, vos collaborateurs, vos confrères et vos fournisseurs. En améliorant vos compétences en communication, vous pourrez vous exprimer avec plus de confiance. Plus de confiance vous aidera à attirer plus de clients et à influencer vos pairs et vos sources de recommandation.

Maîtrisez une bonne communication rendra votre pratique plus agréable, car si vous communiquez bien avec des personnes, elles vous apprécieront et vous ferons confiance.

Les bons communicants juridiques excellent dans 7 compétences clés.

1. Communication verbale 

Ne devenez pas trop dépendant du courrier électronique (mail ou messagerie instantanée). Certaines choses sont mieux traitées en décrochant le téléphone. Quant aux mauvaises nouvelles, c’est fortement recommandé de les communiquer par téléphone ou en face à face, plutôt que par courrier électronique.

Les négociations ont plus de chances de réussir si elles sont gérées par téléphone ou en face à face. Discuter oralement d’un problème avec un client vous donne l’opportunité de vous lancer dans les 6 autres compétences en communication qui vous aideront à maintenir la confiance du client.

Les appels que vous pourriez être tentés d’éviter de faire incluent notamment d’informer le client qu’une affaire ne sera pas réglée à la date promise. Dès que vous savez qu’une affaire ne sera pas réglée à temps, décrochez le téléphone et parlez à votre client. Le signe d’un avocat compétent et confiant est celui qui gère les problèmes par le biais d’une communication honnête et rapide avec ses clients.

C’est important d’équilibrer la conversation afin de ne pas trop parler. Si vous dominez la conversation en parlant trop, vous ne laissez pas de place à l’écoute, à l’apprentissage ou à la compréhension. D’autre part, si vous êtes silencieux ou introverti, vous devez vous assurer de ne pas trop peu parler.

2. Bonne écoute 

De bonnes compétences d’écoute sont essentielles pour une communication juridique efficace. Lorsque les clients sont écoutés, ils se sentent compris et vous font davantage confiance. Pour vous rapprocher de vos clients et d’autres personnes, et leur faire connaître votre expérience d’avocat efficace, peaufinez vos capacités d’écoute.

Comme les avocats sont intelligents, ils anticipent souvent ce qui va se dire et ne ressentent pas le besoin d’écouter attentivement. Mais lorsque nous écoutons vraiment un client avec attention, nous pouvons entendre des niveaux de communication qui peuvent approfondir notre compréhension de son problème.

Pour améliorer votre écoute

– Faites attention à ne pas interrompre.

– Évitez de répéter les réponses pendant que votre interlocuteur parle.

– Identifiez les sentiments qui sous-tendent les commentaires de la personne.

– Ne cherchez pas à contrôler la conversation ou à démontrer votre intelligence, en donnant une réponse avant d’avoir pleinement entendu la question.

– Sentez-vous à l’aise lorsque vous écoutez les sentiments de votre client. Le silence et l’intuition sont de bonnes aptitudes à l’écoute.

3. Conseils avisés 

Vous avez gagné la confiance de vos clients et ils viennent à vous pour votre avis sur ce qu’ils devraient faire.

Ne vous retenez pas de donner des conseils, qu’ils soient juridiques ou en rapport avec la bonne marche de leur business. Vous voulez aider vos clients à résoudre leur problème, alors vous leur faciliterez la tâche en leur disant ce que vous pensez de leur situation.

4. Ouverture 

Renoncez à faire des suppositions. Soyez ouvert à la possibilité que vous ne maîtrisez pas complètement le problème avant qu’il ne soit énoncé, que vous ne savez pas ce que la personne va vous dire. C’est important que vous compreniez d’où vient vraiment la personne avant de commencer à l’aider.

Faire preuve d’ouverture, c’est aussi être capable de trouver de multiples façons d’aborder un problème. Considérez les différentes options, idées, stratégies et plans d’action de manière créative.

5. Curiosité  

Lorsque nous posons des questions, nous exprimons notre intérêt. Être curieux à propos de quelqu’un nous aide à interagir avec cette personne. Les questions nous donnent également l’occasion de vraiment comprendre ce qui se passe avec la personne, un facteur crucial pour donner des conseils juridiques avisés.

Poser des questions percutantes peut également permettre à la personne de prendre conscience de son problème, ce qui constitue un avantage supplémentaire pour aider un client qui est venu chercher de l’aide. Les questions percutantes sont des questions qui suscitent la réflexion. Elles sont ouvertes et ne sont pas suggestives. Elles utilisent « quoi » ou « comment » plutôt que « pourquoi ».

Voici un exemple de question percutante et stimulante : « Que pensez-vous de cela ? »

C’est important de ne pas aider les clients en leur donnant la réponse que vous jugez appropriée. Attendez pour entendre ce qu’ils vont dire. L’originalité de leurs réponses peut vous surprendre.

6. Valeur 

Comme la plupart des avocats facturent leur temps, il est essentiel que leur temps passé à communiquer soit précieux. Assurez-vous que ce que vous avez pris le temps de dire a de la valeur pour la personne avec laquelle vous communiquez. Assurez-vous que votre message soit clair, succinct et bien compris.

Considérez le résultat que vous voulez obtenir lors de la conversation et la valeur de ce résultat. Ensuite, planifiez ce que vous allez dire. Si possible, répéter à haute voix au préalable et avoir un script peuvent également être utile.

Mais rappelez-vous que les conversations ne se déroulent pas souvent comme prévu, anticipez les problèmes et préparez-vous à les résoudre.

7. Persuasion 

Pour réussir, un avocat doit être persuasif. La persuasion est importante pour négocier, argumenter devant les juges, embaucher du personnel exceptionnel et répondre aux demandes des clients à propos d’une proposition. Pour être persuasif, vous devez être curieux et ouvert afin de comprendre les pensées et les convictions de votre auditoire et de pouvoir aligner vos arguments en conséquence.

Dans la mesure du possible, menez vos discussions importantes lorsque vous vous sentez le plus en confiance. Soyez calme, préparé et détaché. Ne laissez pas les émotions incontrôlées prendre le dessus sur la conversation.

Bonnes compétences en communication

La pratique du droit dépend fortement de bonnes aptitudes en communication, en particulier des compétences verbales persuasives. La maîtrise de ces 7 clés vous permettra de communiquer de manière plus pertinente avec vos clients et de résoudre les problèmes plus efficacement. Cela vous permettra d’avoir plus de présentations et de conclusions réussies. Même les interactions avec votre personnel seront améliorées.

 

N’hésitez pas à partager vos commentaires et à me contacter pour quelque question que ce soit.