Avocats : 6 actions pour développer un nouveau domaine de pratique

Août 2, 2019 | coach avocat

De nombreux domaines dans la pratique du droit ont tendance à fluctuer avec le temps. Les avocats avisés conservent suffisamment de réserves de capital pour se permettre de traverser les périodes de ralentissement prévisibles. La volatilité des affaires au cours de ces dernières années, amplifiée par l’avènement du numérique, amène certains avocats à se développer dans un domaine de compétences différent.

Voici quelques conseils pour renforcer votre visibilité et votre expertisedans un domaine de pratique pour lequel vous n’êtes pas connu.

1. Choisissez un domaine de pratique supplémentaire qui complète votre pratique existante.

Votre crédibilité sera plus grande s’il y a un chevauchement entre votre nouveau domaine de pratique et ce pour quoi vous avez déjà une réputation. Lorsque l’immobilier, les fusions & acquisitions ou d’autres pratiques dans le conseil s’essoufflent, certains avocats spécialisés dans le conseil s’immiscent dans le contentieux impliquant une expertise similaire. Pour commencer à effectuer une telle transition, proposez de faire des consultations auprès d’avocats en contentieux que vous côtoyez. De nombreux avocats plaidants en droit des affaires traitent une si grande variété d’affaires qu’ils ne disposent pas systématiquement de votre connaissance approfondie des nombreuses lois susceptibles d’avoir une incidence sur l’affaire qu’ils viennent de prendre.

2. Entretenez des relations avec des avocats dans d’autres domaines de pratique.

Les avocats ont tendance à trop fréquenter leurs semblables. C’est beaucoup plus facile d’obtenir des opportunités hors de votre domaine de pratique lorsque vous avez pris l’habitude de rencontrer et d’entretenir des relations avec toutes sortes d’avocats. La plupart des sections du barreau permettent aux non-membres d’assister à leurs réunions régulières et à d’autres événements. Invitez vos camarades de la faculté de droit à reprendre contact lors d’un déjeuner par exemple. Familiarisez-vous avec les amis de vos amis. Soyez disposé à demander des conseils ou un mentorat. Ils pourront même vous proposer de traiter des problèmes mineurs ou des litiges au fil du temps.

Assurez-vous de penser aux avantages dont peuvent bénéficier les avocats qui peuvent vous aider. Par exemple, si vous êtes un avocat spécialisé dans le conseil en droit des sociétés, vous pouvez proposer de vous assurer que leur dossier de structure juridique est en ordre ? Vous pouvez peut-être les conseillers s’ils souhaitent faire évoluer la forme de leur entité juridique ? Pouvez-vous les aider à acquérir une propriété ou à négocier un bail pour des bureaux ? Soyez disposés à offrir vos services à titre gracieux ou à tarifs remisés en contrepartie de leur aide.

3. Rédigez un article sur un sujet de votre nouveau domaine de pratique

Ne craignez pas de ne pas avoir encore assez d’expertise. Vous pouvez rédiger un résumé, une critique ou une synthèse de 3 à 5 articles existants sur un sujet important ou utile. Vous pouvez comparer et contraster ce que d’autres experts ont dit. De nombreuses publications qui s’intéressent au type d’articles écrits par ces experts seront également intéressées par une compilation ou un article de synthèse. Lorsque vous faites ce type d’analyse minutieuse, vous vous familiariserez avec les problèmes importants et votre confiance augmentera. Vos lecteurs (et clients potentiels) présumeront probablement que vous avez été choisi pour écrire l’article en raison de votre expertise.

4. Interviewez les autres auteurs et les leaders de l’industrie.

Ils n’ont peut-être jamais entendu parler de vous, mais les auteurs se souviendront de vous une fois que vous aurez discuté de leurs écrits avec eux et que vous aurez à nouveau contribué à leur faire de la publicité en écrivant à propos de leurs idées.

En interrogeant des leaders de l’industrie pour vos articles, vous pouvez développer des relations avec des clients potentiels. En rejoignant publiquement la conversation, vous commencerez à être reconnu ou reconnu de plus en plus. Avec le temps et une activité d’écriture continue, votre nom pourra être suggéré pour des panels ou des invitations à écrire d’autres articles. Votre « renommée » peut croître aussi vite (ou peut-être même plus vite) que votre expertise. Il ne faut pas attendre des années d’expérience pour se faire connaître.

5. Impliquez-vous dans la communauté des blogs.  

Dans le même ordre d’idées, la porte pour communiquer avec la plupart des blogueurs est grande ouverte. Il suffit de poster des commentaires sur leur blog de temps en temps. Mentionnez-les et répondez à leurs messages sur votre blog si vous en avez un. Ils verront probablement une alerte ou un rétrolien leur indiquant que vous avez posté une réponse. Vous pouvez également leur envoyer un message pour les informer via Twitter, LinkedIn, Facebook, etc., juste pour converser personnellement. Aujourd’hui, beaucoup de leaders d’opinion ne se préoccupent pas des publications traditionnelles. Ils développent leur propre communication en bloguant. Si vous choisissez de créer un blog comme moyen de reconnaissance, vous devez également être actif sur Twitter ou un autre média social pour faire connaître votre blog.

6. Créez du lien

N’abandonnez pas trop tôt. Tous ces conseils impliquent la création de relations, que ce soit en personne, par téléphone ou virtuellement. Construire une relation requiert du temps et de la confiance. Pour générer la confiance, vous devez avoir des interactions répétées au cours desquelles les gens ont l’occasion de constater votre fiabilité. Même si vous avez besoin de nouveaux dossiers maintenant, vous devrez être actif et rester actif, sauf si vous avez déjà bien développé et entretenu vos relations.

Je ne saurais trop insister sur la nécessité de continuer à faire ces choses encore et encore. Soyez patient et donnez du temps à votre nouveau domaine de pratique pour qu’il se développe.