DAF, 50 ans ou plus : 5 Conseils pour réussir votre transition de carrière

Jan 21, 2018 | coach directeur financier

C’est une des réalités de la conjoncture actuelle, il est difficile de trouver un nouvel emploi de DAF lorsque vous êtes proche de 50 ans voire plus âgé.

Comment expliquer cette situation :

  • Les postes de directeurs financiers ne sont pas si nombreux
  • La concurrence pour ces postes est rude.
  • Les directeurs financiers manquent souvent de solides réseaux ou de compétences de réseautage.
  • De nombreux dirigeants financiers n’ont jamais eu à chercher d’emploi dans ces temps difficiles.

Certes, il y a quelques obstacles, …, mais ils ne sont pas insurmontables.

1. Libérez-vous de la discrimination par rapport à l’âge

Abordons ceci d’emblée. La discrimination fondée sur l’âge existe. Mais, avez-vous vraiment envie de travailler pour une entreprise qui vous considère comme « trop vieux ? » J’espère que non. Ils ne vous veulent pas et ne font pas partie de votre entreprise cible.

Maintenant que nous avons abordé cet obstacle, nous pouvons poursuivre. Bien que les candidats ne peuvent contrôler le profil type ou les paramètres du candidat idéal des entreprises qui embauchent, ils peuvent contrôler la valeur ajoutée qu’ils apporteront ainsi que la manière de se vendre.

Vous devez prendre conscience que vous ne retrouverez peut-être pas le même niveau de responsabilité que celui auquel vous étiez habitué.

Il est aussi possible que vous soyez amené à faire des concessions sur votre rémunération. À ce propos, proposez de structurer votre package de telle sorte qu’une part significative de votre rémunération soit sous la forme de bonus variable basé sur la performance. Votre package pourra toujours être réévalué une fois que vous aurez prouvé votre valeur.

2. Restez à jour avec les nouvelles technologies

Quelle est la part du temps que vous consacrez aux médias sociaux ? Votre nom apparaît peut-être sur Viadeo et/ou LinkedIn, mais vous allez-vous régulièrement vérifier votre compte ?

Retenez, que ceux qui résistent à l’évolution et aux changements intervenant dans notre société sont condamnés à se faire dépasser et risquent pour le coup de se faire discriminer ainsi à cause de l’âge.

Il n’est pas question que vous deveniez un gourou des médias sociaux. Mais il est extrêmement important, à la fois dans une perspective de carrière professionnelle et en tant que patron d’une génération à l’aise avec la technologie et les médias sociaux, que vous vous présentiez comme quelqu’un qui est entré dans le 21ème siècle.

Du point de vue de la majeure partie des cabinets de recrutement, Viadeo et/ou LinkedIn ne sont plus des options, ils sont indispensables !

3. Définissez votre cœur de cible

C’est un piège dans lequel de nombreux dirigeants tombent, en particulier quand ils sont désespérés. Une fois qu’un dirigeant a recherché un poste pendant un certain temps, il commence à rassembler tout ce qu’il serait capable de faire. Son CV devient très chargé et au lieu d’être concis et convaincant révélant ainsi son expertise, il laisse souvent entrevoir quelqu’un qui en sait un peu sur une multitude de sujets.

Au niveau de leur comité de direction, les entreprises veulent des profils orientés solutions, résolution de problèmes avec des compétences spécifiques. C’est une bien meilleure stratégie pour vous de comprendre vos points forts, vos passions, vos valeurs, ce que vous faites bien et ce que vous envie de faire le plus, puis quelle entreprise a besoin de ce « package ». Alors, restez dans cette niche. Cela peut sembler contre-productif, mais ça ne l’est pas.

Ensuite, concentrez vos efforts sur les entreprises qui veulent un leader chevronné qui sera capable de prendre leurs challenges à bras le corps !

Soignez votre image et soyez positif. Les employeurs veulent embaucher des personnes ayant des attitudes optimistes.

4. Engagez vous dans le développement de votre réseau

Au cours de votre carrière, vous avez rencontré de nombreuses personnes (collègues, fournisseurs) qu’il vous convient de revoir pour réactiver votre réseau et pour élargir le champ des opportunités possibles. Et lorsque vous allez rencontrer de nouvelles personnes pour la première fois, soyez authentique et sincère.

Soyez plus intéressé à écouter les autres que de parler de vous-même ou de vos capacités, c’est ainsi que vous établirez des liens de confiance. Entraînez-vous à être curieux, à chercher à connaître d’autres personnes en posant des questions à leur sujet. Puis pensez à prendre des notes sur les personnes rencontrées, leurs objectifs, les informations dont elles pourraient avoir besoin, des détails personnels, … que vous pourrez utiliser pour créer un lien plus personnalisé par la suite. Ce n’est pas toujours une compétence facile à maîtriser, mais c’est celle qui vous permettra de vous créer des liens. Puis, n’hésitez pas avant de quitter votre interlocuteur à lui demander quelles sont les personnes parmi ses contacts que vous pourriez rencontrer.

5. Préparez un plan B

Comme je le dis aux dirigeants que j’accompagne, vous vous devez de travailler en parallèle sur votre plan B. C’est le plan que vous mettrez en œuvre soit parce que ce dernier fait preuve de sens à ce stade de votre vie, ou parce que vous vous rendez compte que la recherche du poste convoité depuis un an ou plus a peu de chance d’aboutir à une issue positive. Ce plan B a le double avantage, de vous soulager si le plan A ne fonctionne pas en ayant une solution de repli, puis de vous occuper suffisamment à condition de le travailler comme un vrai nouveau projet professionnel, et ainsi de vous mettre dans une bonne dynamique en étant proactif à propos de votre transition de carrière et d’éviter ainsi d’être dans l’attente et de glisser lentement vers une anxiété grandissante.

En partant de la connaissance de vos expertises et points forts, répondez aux questions suivantes sans vous mettre de limites, comme si tout était possible :

→Quelle est l’activité que vous aimeriez faire au cours des 10/15 ans à venir ?

→Quelle est l’activité qui donnerait du sens à ce stade de votre vie ?

→Quels sont vos besoins fondamentaux ?

→Comment allez-vous gérer le regard de votre entourage dans l’hypothèse de ce plan B ?

Puis une fois que vous aurez identifié ce plan B, il vous convient d’établir le plan d’actions nécessaires pour mener à bien ce projet. À ce propos, vous devez développer le réseau en rapport avec ce plan B afin de recueillir un maximum d’informations et de contacts qui vous seront utiles.

Maintenant, vous pouvez cacher vos cheveux gris, mais retenez que la sagesse vient avec l’âge. Alors, valorisez vos expertises et les contributions que vous avez apportées au cours du chemin qui vous a conduit à être un DAF de 50 ans et plus. Je rajouterai un dernier point : pour des raisons de santé et d’équilibre mental, faites de l’exercice pour rester en forme physiquement.

Alors, essayez progressivement de mettre en œuvre ces actions et vous verrez qu’avec le temps vous vivrez mieux cette période de transition. N’hésitez-pas à me contacter si vous avez des questions ou difficultés à ce propos.